SAÔNE DE STALH

sculpteur / plasticienne

 

SCULPTURES           L'ATELIER               EXPOSITIONS         PRESSE               CONTACT

Pour toutes informations ou suivre son actualité

saonedestalh@gmail.com

Artiste enregistrée à la Maison des Artistes

siren : 515 061 802 00010

© Saône de Stalh - droits réservés

 

 

Site internet conçu par

SCULPTURES ANIMALIÈRES

Saône de Stalh, sculpteur plasticienne, se consacre en particulier à la sculpture de chevaux

Découvrez les sculptures de cheval monumentales de Saone de Stalh
Découvrez les scuptures de cheval petits modèles bronze ou résine de Saône de Stalh
saone-de-stalh-sculpture-renard.jpg
Hauteur 35cm sans socle
Sculptures en bronze ou plâtre et résine
Hauteur 2,50m env.
Sculptures en résine polyester et fibres de verre
Nouvelles sculptures en cours de création
Loups, renards & oiseaux

SAÔNE DE STALH, ENTRE ÉQUILIBRE ET PUISSANCE

"Dans les années 80, le grand sculpteur Ipoustéguy m'avait dit : La sculpture, ce n'est pas du blabla ou du conceptuel. C'est avant tout une épreuve physique". Quand en plus il y a du mouvement et le temps suspendu, c'est émouvant. Cela s'applique à cette artiste à voir absolument à travers la realisation de ses chevaux en résine."

 

PASCAL ROSIER

Les sculptures de cette jeune artiste trouvent leurs racines dans les hantises secrètes où prennent vie les mouvements naturels à l'animal. La langue de la matière se lit surtout à travers la structure de l'œuvre: dans les mains de Saône De STALH, le corps du cheval respire: instinct et imaginaire se rejoignent pour inventer un surcroit de présence. C'est précisément la combinaison de l'aspect de témoignage et l'amour des formes puissantes qui est alternée dans cette recherche abrupte, consciente, qui interroge l'homme sur son animalité. Au cours de ce cérémonial de création en clair-obscur, l'artiste permet à la ligne de dégager son incroyable force.

 

Il lui faut abandonner les repères de l'espace et du temps pour atteindre des rives de lumière et d'ombre. L'artiste réussit à créer des volumes qui retracent l'itinéraire entre passé et présent: il ravive la mémoire fossile, la matière vit et respire...

 

Composé d'un à plusieurs éléments, l'artiste condense un vocabulaire formel liant la forme et le contenu. C'est sans doute ce même équilibre qui motive la créatrice à présenter son œuvre en pariant qu'une bonne mise en relation des sujets peut tenir lieu d'explication: elle convertit ainsi l'obsession didactique en pédagogie douce, favorable à un ressenti viscéral pour le spectateur: il se laisse imprégner par la dynamique sauvage et primaire de ses œuvres. Il peut se laisser aller à ressentir l'impression de liberté, la puissance de l'animal, à la fois terrien et minéral, semblant sortir tout droit des laves noires du Lengaï...

 

La structure est mouvement et équilibre, suspension de l’élan, arrêt dans la conscience du temps… La texture a l’âpreté, la rugosité primaire du magma : c’est le commencement du monde. De cette brume, entre-deux à la fois temporel et matériel, surgissent ses sujets : orage et nuit saupoudrés de cendres, instinctifs et aériens, ils nous replongent symboliquement dans un inconscient collectif peuplé de rêves et de mystère…